De nombreuses huiles doTERRA sont certifiées biologiques, d'autres sont certifiées ECOCERT, et certaines n'ont pas de certification. Cela s'explique par le fait que nous nous approvisionnons auprès d'un grand nombre de pays en développement. Les exigences de certification et la disponibilité varient d'un pays à l'autre. Certains pays n'ont même pas d'offres de certification.
Lorsque nous affirmons que nos huiles sont meilleures que les huiles biologiques, c'est parce que nous avons la capacité de voir jusqu'au plus petit ingrédient dans chaque lot d'huile. Si l'huile essentielle contient quelque chose qui n'a pas été produit naturellement par la plante sans aucun ajout, elle est rejetée. C'est ce que j'aime dans notre processus Certified Pure Tested Grade. Nous travaillons avec les meilleurs scientifiques analytiques du monde – rien ne leur échappe !

La valeur d'une huile essentielle ne tient pas seulement à sa composition chimique. La manière dont cette chimie se développe et dans quelle mesure elle se développe au sein de la plante sont d'autres considérations importantes. En outre, les processus de fabrication peuvent parfois améliorer ou réduire des composants chimiques subtils mais essentiels, nécessaires pour obtenir des effets bénéfiques optimaux sur la santé. Pour doTERRA, ce n'est pas un seul expert ou un seul processus qui détermine les meilleures pratiques en matière de qualité, mais plutôt un effort de coopération à multiples facettes qui comprend des experts travaillant ensemble pour obtenir les meilleurs résultats possibles. Cette approche unique et distinctive permet à doTERRA d'offrir une qualité et des avantages inégalés à ses huiles essentielles.

Les constituants chimiques d'une huile essentielle sont analogues aux macronutriments des aliments. Tout comme la composition en fructose (sucre) d'une banane fournit une énergie instantanée et a des effets métaboliques spécifiques, une huile essentielle riche en limonène peut donner un puissant coup de pouce au système immunitaire. Les composants chimiques d'une huile déterminent ses avantages potentiels, les métabolites qu'elle produira et les meilleures méthodes d'application.
À ce jour, les chimistes ont identifié plus de 3 000 molécules différentes dans les huiles essentielles. Chacun de ces composés d'atomes de carbone, d'hydrogène et d'oxygène possède ses propres propriétés. Ces composés sont classés en fonction de leur composition chimique, qui renvoie à leur fonction et à leur activité physiologique. Les huiles riches en terpènes (se terminant par “-ene”) ont des propriétés différentes de celles qui sont riches en alcools hydroxylés (se terminant par “-ol”), en phénols ou en esters, et conviennent donc à des usages différents. La connaissance des composants chimiques des huiles essentielles permet à tout utilisateur de pratiquer l'aromathérapie de manière plus sûre et plus efficace.

Une huile de base est une substance à base de lipides utilisée pour diluer les huiles essentielles.
Les huiles de base les plus populaires sont les huiles végétales pures, notamment les huiles de pépins de raisin, d'avocat et d'amande ; cependant, les huiles de base les plus facilement disponibles peuvent rancir assez rapidement. Je préfère l'huile de coco fractionnée car elle est stable à toutes les températures et dans tous les environnements. Il est également non aromatique et n'altère donc pas les propriétés aromatiques des huiles essentielles. De nombreuses personnes croient à tort que l'utilisation d'huiles de base réduit l'efficacité de l'huile essentielle, alors qu'en réalité, la dilution des huiles présente de nombreux avantages. La dilution augmente la surface d'absorption, améliore l'absorption par les peaux sèches et prévient les sensibilités. Il n'est jamais mauvais de diluer, surtout lorsqu'on utilise des huiles à la chimie plus puissante. Déterminer quand et comment diluer est une décision personnelle qui doit être basée sur les préférences d'utilisation, la chimie de l'huile et la sensibilité personnelle.

Pour beaucoup, la valeur des huiles essentielles est comprise et validée par leur utilisation personnelle. La question n'est peut-être pas de savoir quelle huile utiliser, mais plutôt de déterminer comment et quelle quantité d'huile utiliser. Les trois principales méthodes d'utilisation sont les applications aromatiques, topiques (sur la peau) et internes, qui présentent toutes des avantages documentés. Les préférences et l'expérience de chacun permettent de choisir la méthode d'application la plus appropriée pour répondre aux besoins personnels. Bien que les modèles d'utilisation puissent varier, j'ai constaté qu'une application régulière est la plus efficace. Je recommande d'utiliser les huiles essentielles en petites quantités et plus fréquemment tout au long de la journée plutôt que sporadiquement en grandes quantités. La régularité de l'utilisation permet d'assurer un effet durable et de garantir un bénéfice maximal.

De nombreuses informations sont disponibles sur les huiles essentielles et leur activité biologique dans l'organisme. Nous comprenons mieux que jamais les mécanismes physiologiques des huiles essentielles. On sait que les huiles essentielles sont liposolubles et donc facilement absorbées par les tissus cutanés et les muqueuses. La sécurité et l'efficacité de chaque méthode d'application sont validées par des preuves scientifiques. Lorsqu'on détermine comment appliquer une huile essentielle, il est important d'utiliser les huiles dans un contexte confortable pour l'utilisateur. Bien que les effets puissent être moins prononcés avec certaines méthodes d'application, chaque méthode d'application présente des avantages considérables, tant au niveau local que systémique.

On pense souvent à tort que lorsque l'on utilise des huiles essentielles, on ne peut agir que sur le corps ou sur l'esprit, mais pas sur les deux à la fois. En réalité, lorsque nous affectons un système de l'organisme, les effets s'étendent à l'ensemble du système. Le système limbique, également connu sous le nom de centre de contrôle émotionnel du corps, est crucial en matière d'arômes car il est très facilement influencé par notre environnement. Ce que nous goûtons, ce que nous voyons, ce que nous entendons et surtout ce que nous sentons influence ce système. L'hypothalamus fait partie du système limbique. En plus de réguler le système limbique, il a des liens directs avec la stimulation neurochimique dans tout le corps. Ainsi, si nous inhalons le parfum de la lavande, il ne calmera pas seulement notre humeur, mais il sera bénéfique pour tout le corps. Le moyen le plus rapide de bénéficier des effets des huiles essentielles est de les utiliser de manière aromatique, mais quelle que soit la manière dont nous appliquons les huiles, leurs effets seront d'une grande portée.

Le grand avantage des huiles essentielles est qu'elles sont sûres et efficaces à tous les stades de la vie, y compris pendant la grossesse. En raison de la nature douce et non irritante de nombreuses huiles essentielles, elles peuvent être utilisées en toute confiance à ce stade. Pendant la grossesse, il est important de veiller au bon fonctionnement de l'ensemble du corps. L'encens soutient la fonction cellulaire et améliore la santé générale. * D'après mon expérience, les huiles de gingembre, de menthe poivrée, de lavande et d'agrumes peuvent aider à soulager les problèmes liés à la grossesse tels que les nausées, les déséquilibres émotionnels et d'autres désagréments courants. * Il est également important de se rappeler que pendant la grossesse, de nombreuses femmes sont particulièrement sensibles. Il peut être nécessaire d'ajuster les quantités, les méthodes d'application ou les taux de dilution pour tenir compte de ces sensibilités accrues.

De même que l'on peut classer les huiles essentielles en fonction de leurs différences chimiques, on peut les classer en fonction de leur arôme. Les trois principaux groupes d'arômes sont : les huiles calmantes, les huiles stimulantes et les huiles équilibrantes. Ce qui est intéressant, cependant, c'est que nous ne pouvons pas séparer l'arôme de la chimie. Lorsque nous examinons les huiles stimulantes, nous observons l'interaction entre l'arôme et la chimie qui permet à ces huiles d'affecter le corps de manière systémique.
La diffusion d'une huile stimulante pendant les mois d'hiver peut améliorer l'humeur et peut également stimuler d'autres systèmes de l'organisme. Les huiles essentielles qui entrent dans cette catégorie sont celles dont les notes de tête sont différentes, comme le basilic, la citronnelle, la menthe poivrée, l'eucalyptus et toutes les huiles d'agrumes. L'une de mes combinaisons préférées est l'orange sauvage mélangée à la menthe poivrée. Ces huiles s'utilisent le plus efficacement dans un diffuseur ou en application sur la peau.

Une allergie est le résultat d'une erreur d'identification d'une substance par le système immunitaire, qui crée des anticorps pour la combattre, ce qui entraîne divers effets secondaires. Une réaction allergique à une plante est causée par les matériaux contenant des protéines (c'est-à-dire la graine, la feuille ou le fruit). Les huiles essentielles pures ne contiennent pas ces molécules complexes, qui sont la cause principale des allergies. Bien qu'une réaction allergique soit peu probable, cela ne signifie pas que l'on puisse utiliser les huiles essentielles de manière irresponsable et sans risque. Comprendre le bon usage d'une huile essentielle est toujours recommandé, quelles que soient les circonstances. En cas de sensibilité ou d'interaction avec d'autres traitements, il convient de consulter un médecin ou un prestataire de soins de santé pour obtenir des conseils supplémentaires.