Pharmacologie des huiles essentielles

Malgré des milliers d’années d’utilisation historique, des décennies de recherche moderne et des milliers d’études scientifiques évaluées par des pairs décrivant les bienfaits des huiles essentielles, la compréhension des méthodes d’application les plus efficaces (en particulier l’usage interne) et de la quantité nécessaire pour ressentir ces bienfaits n’en est qu’à ses débuts. La FDA ne classe pas les huiles essentielles comme des “médicaments”, mais en raison de leurs effets sur le corps, nous devons, pour développer des modèles d’utilisation efficaces, utiliser le même cadre que celui utilisé pour étudier les médicaments : la recherche pharmacologique. Dr. Cody Beaumont PhD, Sr. Directeur de la recherche et du contrôle de la qualité, a discuté de certains des premiers résultats de la recherche pharmacologique révolutionnaire de doTERRA.

Les deux branches de la recherche pharmacologique

Il existe deux grandes branches d’études pharmacologiques. En termes simples, la pharmacocinétique est l’étude de la manière dont un organisme (dans le cas des études de doTERRA, un être humain) affecte une substance. La pharmacodynamique est l’étude de la manière dont une substance affecte un organisme. En tant que Dr. Selon Beaumont, “la pharmacocinétique et la pharmacodynamique (PK/PD) sont comme l’anatomie et la physiologie ou l’assurance et le contrôle de la qualité ; on ne peut pas vraiment connaître l’une sans l’autre”. Dans la recherche pharmacologique, nous nous intéressons principalement à la manière dont une substance (les huiles essentielles) imite ou influence les processus physiologiques (fonction humaine normale) ou pathologiques (liés à un état pathologique). Il s’agit généralement de sept actions spécifiques : action stimulante, action dépressive, action bloquante ou antagoniste, action stabilisante, échange/remplacement ou thésaurisation de substances comme réserves, direction de réactions chimiques bénéfiques ou direction de réactions chimiques nocives.

La recherche pharmacologique chez doTERRA

Le plan d’étude des travaux pharmacologiques menés chez doTERRA est simple et standardisé, mais révolutionnaire, car il n’a jamais été réalisé avec des huiles essentielles. Les participants à l’étude reçoivent une certaine dose (à usage interne), puis des échantillons de sang sont prélevés à certains moments et analysés pour trois mesures :

Cmax : La concentration la plus élevée de la substance dans le sang dans une région définie du corps après l’administration et avant une deuxième dose.

Cmin : la plus faible concentration de la substance dans le sang dans une région définie du corps après l’administration et avant une deuxième dose.

Demi-vie : le temps nécessaire pour que la concentration de la substance dans le sang soit réduite de moitié.

Les résultats

Pendant la préparation de l’accord, la collecte de données a été achevée pour trois substances contenant des huiles essentielles : le curcuma, les capsules molles de Copaiba et une capsule de 300 mg de lavande. La combinaison de l’huile essentielle de curcuma et de l’extrait de curcuma s’est avérée être une réponse valable au principal problème de la plupart des suppléments d’extrait de curcuma : une biodisponibilité élevée sans risque de toxicité. Nous avons également constaté que l’absorption complète des gélules de Copaiba se produit dans les deux heures. Avec la capsule de lavande, l’ingrédient dominant, le linalol, a atteint une élimination étonnamment rapide, avec une demi-vie d’une heure.

Qu’est-ce que cela signifie pour moi ?

Grâce à une meilleure compréhension de la concentration (max. et min.) et de la demi-vie des substances thérapeutiques actives ou des substances d’intérêt, doTERRA peut évaluer le dosage de manière plus précise. Avec les données sur la demi-vie, nous pouvons déterminer l’intervalle de dosage pour maintenir les effets désirés de la manière la plus efficace. Une fois que nous connaissons les paramètres pharmacocinétiques d’un composé, nous pouvons adapter ses bienfaits aux besoins spécifiques de chaque personne utilisant l’huile essentielle. Et ces informations ne sont pas seulement précieuses pour les personnes qui utilisent les huiles essentielles à la maison, mais fournissent également une base de données probantes pour l’utilisation en milieu clinique. Grâce à ces informations, les médecins peuvent se sentir à l’aise d’utiliser les huiles essentielles comme complément ou même comme alternative aux traitements actuels, sachant qu’elles ont fait l’objet de la même évaluation scientifique pour déterminer leur efficacité et leur sécurité.

L’avenir des huiles essentielles

L’étape suivante consiste à poursuivre la collecte de données, à rassembler ces données pharmacocinétiques et pharmacodynamiques pour un plus grand nombre d’huiles essentielles et pour les différents composés dont les huiles essentielles sont composées. Elle sera suivie d’une série de publications qui permettront à la communauté scientifique et médicale d’évaluer et de partager les résultats. Cette recherche puissante changera la façon dont les huiles essentielles sont vécues, utilisées et perçues et permettra à doTERRA de développer des modèles d’utilisation basés sur des preuves et de continuer à fournir les huiles essentielles les plus efficaces du marché.

Retour haut de page

WHAT’RE YOU

WAITING FOR?

10% OFF
Enter your email to unlock this deal